Nathalie Elemento, sculptures à vivre.

« Déjà toute petite à l’école maternelle où mes dessins m’avaient attiré attention et compliments, j’ai voulu être artiste pour être aimée. Pour moi être artiste c’est être différent. Tu vois le monde différemment et tu fais semblant d’être intégré.  Ce que je considère comme ma première sculpture, c’était en 1990 à l’Institut des Hautes Etudes,Lire la suite « Nathalie Elemento, sculptures à vivre. »

Gaëlle Chotard, les fils de la vie.

« J’ai toujours été plongée dans un univers de création.  Mes deux parents sont artistes et en plus nous vivions dans un vaste endroit assez reculé dans le Sud de la France, près de Montpellier : il y avait la nature et une grande liberté. J’ai décidé assez rapidement à l’âge de 4 ou 5 ans,Lire la suite « Gaëlle Chotard, les fils de la vie. »

Enrique Ramirez, l’art de la résistance.

« J’ai compris que je voulais devenir artiste plasticien assez tard. En fait je suis allé pour la première fois dans un musée d’art contemporain vers 17 ans. Petit, j’aimais beaucoup la musique, ce qui m’a donné l’idée de faire le conservatoire, au lycée je ne faisais que des percussions et du piano. Petit à petitLire la suite « Enrique Ramirez, l’art de la résistance. »

Jeanne Susplugas, maison et dépendances

First written in french, english version is following. « Etre artiste, cela s’est imposé à moi comme un choix, comme une évidence. J’ai grandi dans une famille scientifique, de chercheurs pharmaceutiques. J’ai passé du temps à les observer en train de regarder à travers leurs microscopes. Enfant, je peignais, je dessinais. Adolescente j’étais passionnée d’Histoire de l’Art,Lire la suite « Jeanne Susplugas, maison et dépendances »

Min Jung-Yeon, l’art de la réconciliation.

First written in french, english version is following. Etre artiste ce n’était pas une décision, j’ai une activité créative quotidienne depuis que je suis toute petite. Je ne me suis même pas posée la question de devenir autre chose, c’était dans les veines. Après je dirais que ma première oeuvre remonte à 2003, quand j’étais enLire la suite « Min Jung-Yeon, l’art de la réconciliation. »

Audrey Hoareau, la photo engagée

First written in french, english version is following  » Le monde de l’art n’était pas mon monde d’origine. Je l’ai découvert seule, petit à petit. La culture et l’art c’est une passion, et pas uniquement que la photographie d’ailleurs. Mais je suis originaire de Bourgogne et le Musée Nicéphore Niepce était le lieu où j’adoraisLire la suite « Audrey Hoareau, la photo engagée »

Interview 1 : Nicolas Daubannes, la vie augmentée

« J’ai choisi de devenir artiste, ce n’était pas une vocation mais une décision. Je refusais d’entrer dans le monde du travail. Aux Abattoirs à Toulouse, j’ai visité une exposition de Joël Hubaut. J’ai rencontré son travail d’artiste et compris qu’il arrivait à en vivre. Alors pourquoi pas moi ? Cela me donnait un espace deLire la suite « Interview 1 : Nicolas Daubannes, la vie augmentée »

Présentation personnelle

First written in french, english version is following. Membre de l’Association Internationale des Critiques d’Art (AICA), je suis diplômée d’un master de finance et marketing (Paris IX Dauphine), d’une maîtrise d histoire de l’art (Paris I Sorbonne) et d’un 3ème cycle “Master Curating Exhibitions” de la Haute Ecole des Arts de Zürich (ZhdK), où j’aiLire la suite « Présentation personnelle »