Wang Keping, star rebelle et essence rare.

« Tout petit j’ai reçu l’influence de mes parents, ma mère était actrice et mon père écrivain et j’aimais beaucoup le théâtre. Je voulais être inventeur, en lien avec la physique. Aujourd’hui encore à l’atelier j’aime inventer et bricoler des nouveaux systèmes de poulies et de trappes. Personne dans ma famille ne peignait ou ne dessinaitLire la suite « Wang Keping, star rebelle et essence rare. »

Aurélien Dougé, artiste chorégraphique

« En fait je suis devenu danseur grâce aux rencontres. Je viens d’un village rural. Ma soeur faisait de la danse, alors j’ai été assister à un cours aussi. Et puis ça s’est enchaîné, du fait de rencontres et de professeurs qui m’ont conseillé, de fil en aiguille j’ai fait le conservatoire. J’ai suivi une formationLire la suite « Aurélien Dougé, artiste chorégraphique »

Rudy Decelière, l’art des installations sonores.

« Je suis entré à l’école d’arts Visuels de Genève (l’actuelle HEAD) avec l’idée de faire de la vidéo et du son. Au cours de la première année, je ne me suis pas entendu avec les profs autour du travail vidéo, alors je me suis focalisé sur le son, j’expérimentais dans les espaces de l’école, j’yLire la suite « Rudy Decelière, l’art des installations sonores. »

Gaëlle Chotard, les fils de la vie.

« J’ai toujours été plongée dans un univers de création.  Mes deux parents sont artistes et en plus nous vivions dans un vaste endroit assez reculé dans le Sud de la France, près de Montpellier : il y avait la nature et une grande liberté. J’ai décidé assez rapidement à l’âge de 4 ou 5 ans,Lire la suite « Gaëlle Chotard, les fils de la vie. »

Enrique Ramirez, l’art de la résistance.

« J’ai compris que je voulais devenir artiste plasticien assez tard. En fait je suis allé pour la première fois dans un musée d’art contemporain vers 17 ans. Petit, j’aimais beaucoup la musique, ce qui m’a donné l’idée de faire le conservatoire, au lycée je ne faisais que des percussions et du piano. Petit à petitLire la suite « Enrique Ramirez, l’art de la résistance. »

Jeanne Susplugas, maison et dépendances

First written in french, english version is following. « Etre artiste, cela s’est imposé à moi comme un choix, comme une évidence. J’ai grandi dans une famille scientifique, de chercheurs pharmaceutiques. J’ai passé du temps à les observer en train de regarder à travers leurs microscopes. Enfant, je peignais, je dessinais. Adolescente j’étais passionnée d’Histoire de l’Art,Lire la suite « Jeanne Susplugas, maison et dépendances »

Min Jung-Yeon, l’art de la réconciliation.

First written in french, english version is following. Etre artiste ce n’était pas une décision, j’ai une activité créative quotidienne depuis que je suis toute petite. Je ne me suis même pas posée la question de devenir autre chose, c’était dans les veines. Après je dirais que ma première oeuvre remonte à 2003, quand j’étais enLire la suite « Min Jung-Yeon, l’art de la réconciliation. »