Accueil

Bienvenue sur Open-Ring

Bonjour je suis Valentine Meyer, curatrice et critique d’art. Ce blog libre et indépendant existe pour donner la parole à des artistes, des créateurs et des penseurs contemporains, de ceux qui s’investissent dans leur époque pour nous interroger et enrichir notre vision du monde. Le format sera celui d’interviews, la première est consacrée à Nicolas Daubanes, qui bénéficie actuellement d’une première exposition monographique au Palais de Tokyo. Open-Ring sera international, ouvert et précis dans ses choix. Articles are written in french and translated into english.

Mouhamadou Diakhite, résidence Claude Lévêque, école élémentaire Pierre Budin, quartier de la goutte d’Or © ADAGP Claude Lévêque 2012

Wang Keping, star rebelle et essence rare.

« Tout petit j’ai reçu l’influence de mes parents, ma mère était actrice et mon père écrivain et j’aimais beaucoup le théâtre. Je voulais être inventeur, en lien avec la physique. Aujourd’hui encore à l’atelier j’aime inventer et bricoler des nouveaux systèmes de poulies et de trappes. Personne dans ma famille ne peignait ou ne dessinaitLire la suite « Wang Keping, star rebelle et essence rare. »

Philippe Apeloig, l’art de la typographie.

« J’ai choisi d’être designer graphique. Cela s’est fait en deux étapes, grâce au hasard des rencontres. Dans les années 80, pour entrer à l’école des arts appliqués Duperré, il fallait choisir une filière, je me suis inscrit en « Expression Visuelle / Graphic Design» sans savoir réellement ce que c’était. J’ai eu un professeur très importantLire la suite « Philippe Apeloig, l’art de la typographie. »

Abraham Poincheval, l’art du confinement primordial

«J’ai fait les Beaux-Arts, en fait je n’avais pas trop le choix. Enfant je vivais dans une communauté sur une île, mes parents étaient musiciens, j’avais beaucoup de mal avec les institutions. Etudiant, j’ai eu la chance d’être invité en résidence au centre d’art de Kerguéhennec alors dirigé par Denys Zacharopoulos qui était en trainLire la suite « Abraham Poincheval, l’art du confinement primordial »

Nathalie Elemento, sculptures à vivre.

« Déjà toute petite à l’école maternelle où mes dessins m’avaient attiré attention et compliments, j’ai voulu être artiste pour être aimée. Pour moi être artiste c’est être différent. Tu vois le monde différemment et tu fais semblant d’être intégré.  Ce que je considère comme ma première sculpture, c’était en 1990 à l’Institut des Hautes Etudes,Lire la suite « Nathalie Elemento, sculptures à vivre. »

Jeanne Susplugas, maison et dépendances

First written in french, english version is following. « Etre artiste, cela s’est imposé à moi comme un choix, comme une évidence. J’ai grandi dans une famille scientifique, de chercheurs pharmaceutiques. J’ai passé du temps à les observer en train de regarder à travers leurs microscopes. Enfant, je peignais, je dessinais. Adolescente j’étais passionnée d’Histoire de l’Art,Lire la suite « Jeanne Susplugas, maison et dépendances »

Min Jung-Yeon, l’art de la réconciliation.

First written in french, english version is following. Etre artiste ce n’était pas une décision, j’ai une activité créative quotidienne depuis que je suis toute petite. Je ne me suis même pas posée la question de devenir autre chose, c’était dans les veines. Après je dirais que ma première oeuvre remonte à 2003, quand j’étais enLire la suite « Min Jung-Yeon, l’art de la réconciliation. »

Abonnez-vous à mon blog

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.