Accueil

Bienvenue sur Open-Ring

Bonjour je suis Valentine Meyer, curatrice et critique d’art. Ce blog libre et indépendant existe pour donner la parole à des artistes, des créateurs et des penseurs contemporains, de ceux qui s’investissent dans leur époque pour nous interroger et enrichir notre vision du monde. Le format sera celui d’interviews, la première est consacrée à Nicolas Daubannes, qui bénéficie actuellement d’une première exposition monographique au Palais de Tokyo. Open-Ring sera international, ouvert et précis dans ses choix. Articles are written in french and translated into english.

Mouhamadou Diakhite, résidence Claude Lévêque, école élémentaire Pierre Budin, quartier de la goutte d’Or © ADAGP Claude Lévêque 2012

Apostolos Georgiou, peintures à partager

« Je voulais devenir comédien puis musicien. J’aime la musique plus que tout. Mais c’était plus facile de devenir peintre, on peut avoir du matériel très facilement. J’ai choisi d’être peintre et je ne me suis jamais arrêté car je suis une personne très obsessionnelle. La peinture est aussi une expression si ancienne, tant de chosesLire la suite « Apostolos Georgiou, peintures à partager »

Vincent Mauger, entre espaces virtuels et réels

« Je savais que j’avais envie de faire les Beaux-Arts, sans qu’il y ait eu de réel élément déclencheur, c’est venu au fur et à mesure, car le reste ne m’enthousiasmait pas. Les cours m’ennuyaient, je dessinais pendant la classe. Au lycée, on mettait en place des « interruptions humoristiques » pendant les cours, comme par exemple surélever laLire la suite « Vincent Mauger, entre espaces virtuels et réels »

Mingjun Luo, entre Chine et Europe, transcodage et liberté.

« Petite j’étais assez douée pour le dessin, donc vers 10-12 ans, j’ai décidé de rentrer dans le groupe des Beaux-Arts, j’y ai eu un professeur très sérieux, son but était de nous préparer à nous faire rentrer à l’Académie, c’est à ce moment là que j’ai compris qu’on pouvait devenir artiste comme métier et c’estLire la suite « Mingjun Luo, entre Chine et Europe, transcodage et liberté. »

Wang Keping, star rebelle et essence rare.

« Tout petit j’ai reçu l’influence de mes parents, ma mère était actrice et mon père écrivain et j’aimais beaucoup le théâtre. Je voulais être inventeur, en lien avec la physique. Aujourd’hui encore à l’atelier j’aime inventer et bricoler des nouveaux systèmes de poulies et de trappes. Personne dans ma famille ne peignait ou ne dessinaitLire la suite « Wang Keping, star rebelle et essence rare. »

Philippe Apeloig, l’art de la typographie.

« J’ai choisi d’être designer graphique. Cela s’est fait en deux étapes, grâce au hasard des rencontres. Dans les années 80, pour entrer à l’école des arts appliqués Duperré, il fallait choisir une filière, je me suis inscrit en « Expression Visuelle / Graphic Design» sans savoir réellement ce que c’était. J’ai eu un professeur très importantLire la suite « Philippe Apeloig, l’art de la typographie. »

Abraham Poincheval, l’art du confinement primordial

«J’ai fait les Beaux-Arts, en fait je n’avais pas trop le choix. Enfant je vivais dans une communauté sur une île, mes parents étaient musiciens, j’avais beaucoup de mal avec les institutions. Etudiant, j’ai eu la chance d’être invité en résidence au centre d’art de Kerguéhennec alors dirigé par Denys Zacharopoulos qui était en trainLire la suite « Abraham Poincheval, l’art du confinement primordial »

Abonnez-vous à mon blog

Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.